Economie et administration

Comment choisir le statut juridique de son entreprise ?

Choisir un statut juridique n’est jamais simple. C’est souvent une des premières choses qui épuise les entrepreneurs lorsqu’ils pensent à rendre formelle leur entreprise. Dans les faits, chaque statut juridique comporte des avantages et des inconvénients. Le choix d’un statut juridique doit être adapté à plusieurs facteurs dont : la situation de l’entrepreneur, ses souhaits, la nature et de l’importance de son projet.

Choix d’un statut juridique et personnel de l’entreprise

Pour choisir le statut juridique de son entreprise, il faut voir si l’on désire être seul maître à bord ou avoir des associés. Cette décision doit être prise avant la reprise des activités de l’entreprise ou avant sa création. Au moins cinq statuts juridiques conviendront aux personnes voulant bâtir une entreprise autour de leur seule personne : l’Auto-Entreprise (AE) c’est le statut le plus simplifié, idéal pour les personnes qui veulent tester une activité avec imposition avantageuse ; l’ Entreprise Individuelle (EI) ; l’Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) ; l’Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL) ; la Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle (SASU). Les deux dernières ont pour principal avantage le potentiel en termes d’évolution, il sera possible plus tard de faire entrer des actionnaires sans devoir dissoudre la société précédemment constituée. 

Quels statuts pour des sociétés créées à plusieurs ?

Pour tout savoir sur la gestion d’entreprise tout porteur de projet ayant des associés veillera à choisir une structure dite “sociétale” les plus courantes étant, la Société A Responsabilité Limitée (SARL). C’est la forme la plus répandue et aussi la plus utilisée mais son capital de constitution peut paraître élevé pour certains ; la Société par Actions Simplifiée (SAS) ; la Société Anonyme (SA) ; la Société en Nom Collectif (SAS) ; la Société d’Exercice Libéral (SEL). 

Comment protéger son patrimoine ?

Parfois le choix d’un statut juridique pour son entreprise est motivé par un seul souhait : celui de protéger impérativement et totalement son économie. La protection du patrimoine de l’entrepreneur est mieux garantie si une des structures suivantes est choisie. Dans le cas d’une société appartenant intégralement à son fondateur, il faut s’orienter vers : une EIRL en délimitant avec soin la part du patrimoine affectée à la société. Il est également possible de choisir une Auto-Entreprise avec option pour l’EIRL. Si la société a plusieurs fondateurs le choix se fera plutôt  : d’abord, entre une SARL ou une EURL. Ensuite, entre une SAS ou une SASU. Enfin, portera éventuellement sur une SA. Cette dernière et la SAS étant aussi les plus appropriées aux très gros projets.

Related posts

Economiser avec le rachat de crédit

Eric Arnoux, immobilier d’exception pour VIP

Pourquoi demander un extrait KBIS sur internet?

Leave a Comment