• Home
  • Vie Pratique
  • Installation d’un portail motorisé : les étapes indispensables
Vie Pratique

Installation d’un portail motorisé : les étapes indispensables

Rate this post

Pratique et élégant à souhait, le portail coulissant permet un gain de place conséquent. C’est également un moyen simple de sécuriser son habitation ou son entreprise. Mais encore faut-il savoir l’installer. Découvrez comment faire dans cet article.

Prise de mesures

Il convient avant tout de rassembler les outils nécessaires à l’installation d’un portail motorisé, notamment le portail, le kit de motorisation, la serrure, les rails coulissants (s’il s’agit d’une motorisation à rail au sol), le guide et la butée. L’ouverture doit correspondre à la longueur du portail. Il faut donc réaliser la maçonnerie s’il y a une différence entre les deux. Il est à noter qu’on peut acheter ces éléments séparément, mais le plus pratique, c’est de faire appel à un professionnel qui a une vue d’ensemble du travail à faire.

Construction de la fondation

Un portail motorisé a besoin d’une base en béton. S’il s’agit de remplacer un vieux portail, il convient de vérifier que le sol est assez solide. On peut envisager de conserver le même rail coulissant et ne pas toucher le son, mais si on décide de remplacer un portail non coulissant par un portail coulissant, il est plus prudent de mettre une semelle en béton sous le portail qui doit dépasser l’épaisseur des piliers de 15 cm côté intérieur. C’est cette semelle qui va porter le rail coulissant.

Pose du rail coulissant

Lorsque la semelle en béton est prête, plane et au bon niveau, on peut y fixer le rail coulissant. Pour cela, on trace un trait sur la semelle, perpendiculairement au sens d’ouverture du portail. Sur ce trait, on note l’axe du rail, à environ 50 mm du pilier. On matérialise ensuite l’emplacement du rail en reliant les traits des deux piliers. Une fois le rail bien positionné, on le fixe dans le béton à l’aide d’une perforeuse. On peut ajouter une seconde section de rail en prolongement pour stabiliser l’ouverture du portail.

Pose du portail

Quand le rail est en place, on peut poser le portail en le posant d’abord simplement à blanc sur le rail. Ensuite, on vérifie que le portail coulisse correctement. On remet ensuite en place le portail, et on le centre au niveau du pilier vers lequel il doit coulisser. L’écart nécessaire doit être matérialisé par une cale entre le portail et le pilier. À l’aide d’un serre-joint, on maintient ce dernier en place en respectant l’espace de la cale.

Pour assurer la pose du portail, on doit fixer quatre éléments : le guide, la butée, la serrure et la gâche. Le guide se fixe au-dessus du portail en l’insérant dans le profilé et en le centrant sur le pilier. On l’enlève ensuite après avoir marqué les points de perçage, puis on le visse sur le pilier. La butée dont le rôle est d’éviter que le portail ne s’échappe du rail se fixe sur le portail. Pour déterminer l’emplacement de la butée, on ouvre le portail au maximum. On met ensuite en place la serrure sur le portail, et une fois celle-ci fixée, on pose la gâche. Il est à noter que la serrure n’est pas toujours nécessaire. On peut prévoir une pièce de réception du portail qui permet de le bloquer quand il est fermé.

Related posts

Le comparatif Hometiger.fr vous permet de dénicher vos meubles au prix le plus bas

N’ayez plus peur de l’eau et apprenez à nager pour profiter de bons moments en famille

Parfum femme pas cher, comment faire le bon choix ?

Leave a Comment